AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 KINSLEY; Thomas. •• I'm yours to keep.

Aller en bas 
AuteurMessage
Thomas Kinsley

FUCKER ●●
messing you up

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 27
Localisation : ♦ L.A. BABY.

FUCK ME, FUCK LOVE.
FUCK THEM.:
FUCK THIS.:

MessageSujet: KINSLEY; Thomas. •• I''m yours to keep.   Lun 25 Mai - 1:18




    __chapitre un •• PARCE QUE JE SUIS LE ROI DU MONDE.


      KINSLEY; Thomas Arjen James.
      Vingt-six ans.
      Américain.
      Responsable du département de décoration.
      I wanna shake my booty.



    __chapitre deux •• PARCE QUE JE SUIS CHIANT COMME ÇA.


      ▬ Rien de son attitude ni de son physique ne le laisse deviner, mais Thomas est un jeune homme particulièrement méticuleux qui aime beaucoup son travail. Certes, il y a des journées où il s’ennui et qu’il rêverait d’avoir un travail un peu plus excitant – du genre agent secret – mais en général, le jeune homme se plait bien à l’agence. Il a toujours été très bien organisé, et d’avoir réussi à escalader les échelons pour devenir une des personnes que l’on reconnait pour organiser les meilleurs fêtes en ville lui fait plus que plaisir. Il tire une véritable satisfaction de son travail, et son agenda, tenu en ordre avec un soin particulier, l’accompagne partout où est-ce qu’il va. Mais s’il devait être sincère avec lui-même, l’un des plis grands avantages de son travail est le nombre de fêtes incroyables auxquelles il peut assister sous prétexte qu’il les a organisées.

      ▬ Pourtant, malgré son amour de l’ordre au travail, on ne ressent pas du tout cela lorsqu’on rentre dans son appartement. Lieu d’habitat type d’un jeune adulte qui vit seul, l’endroit est dans un état sinistre. Des piles de linges s’empilent ça et là, des cartons de pizza traînent un peu partout et des bouteilles de bières ont roulé sous tous les meubles de la maison. La vérité est que Thomas ne peut pas s’occuper de lui. Il ne mange jamais de repas complet, se contentant de faire venir quelque chose ou de manger des céréales, et tous ses repas de la journée sont accompagnés de bières. Même les midis au travail.

      ▬ Bien qu’il habite à Los Angeles depuis près d’onze ans, le jeune homme s’habille encore comme s’il évoluait dans les champs de son Texas natal. Jeans un peu longs aux genoux délavés et avec une apparence de saleté dû à du sable ou de la terre, chemises quadrillées ou rayées, qu’il enfile par-dessus des t-shirts blancs simple comme tout, et des aux pieds, des bottes de cowboy. Il n’a jamais voulu investir dans des espadrilles ou des souliers plus habillés; Thomas est fidèle aux célèbres bottes de cuir, qu’il possède en plusieurs modèles et couleurs. Il ne met plus le chapeau de paille, mais c’est tout juste.

      ▬ Thomas a plusieurs petites manies. En effet, le jeune homme a tendance à toujours baisser les yeux avec un sourire lorsqu’il est gêné ou content, lui donnant cet air qui fait craquer absolument toutes ces mesdemoiselles. De plus, il se mordille constamment la lèvre inférieure, et fronce les sourcils lorsqu’il est surpris, fâché ou autre. S’il fumait autrefois comme une véritable cheminée, il s’est aujourd’hui calmé. Il a arrêté officiellement, mais s’il est stressé ou contrarié, il ne se privera pas d’une petite dose de nicotine. Il se rongeait les ongles autrefois, mais il a arrêté lorsqu’on lui a fait remarqué à quel point ce n’est pas viril. Il abuse des clins d’œil. A-B-U-S-E.

      ▬ Bien qu’il saccage sa santé avec l’alcool et ses exceptions de nicotine – parfois un peu trop courantes – Thomas est un jeune homme en forme. Il se rend au gymnase tous les matins, où il court une bonne heure avant de s’entraîner sur des appareils de musculation, et ce, bien que sa masse musculaire soit déjà impressionnante. Il rêvait plus jeune de devenir joueur de hockey professionnel, mais une vilaine blessure au poignet l’a empêché. Néanmoins, il a gardé l’amour de ce sport et le pratique assidûment, toujours pour garder la forme.

      ▬ Le jeune homme n’a jamais eu de très belles relations avec ses parents. Son frère aîné quitta le domicile très tôt, le laissant seule avec une mère bipolaire et un père qui ne s’occupait presque pas de sa famille. Bien que sa situation familiale catastrophique l’amène à faire des erreurs lors de son adolescence, Thomas s’en sert aujourd’hui comme contre-exemple. Il rêve d’avoir des enfants, tôt ou tard, de se mettre en couple pour de bon avec quelqu’un et de vivre dans une maison familiale. D’établir une routine, de réserver les dimanches soirs pour un souper de famille obligatoire, de proposer des sorties certains soirs, d’amener ses fils à leurs cours de sports et écouter ses filles pleurer pour les hommes qui leur briseront le cœur.

      ▬ S’il ne boit pas d’alcool, il ne peut s’agir que d’eau. C’est le seul autre liquide qui entre dans son système. En effet, Thomas déteste tout ce qui est café, thé, lait, boissons gazeuses, limonade, cidre, etc. Il n’est toutefois pas aussi strict sur son alimentation, il mange de tout, sauf de poissons. Il ne comprendra jamais l’amour fou que tous semble éprouver pour les sushis. Selon lui, rien ne semble plus dégoûtant. Il préférerait manger des coquerelles que des petites bouchées de poisson cru.

      ▬ Thomas ne pourrait pas vivre sans musique. C’est de la musique qui le réveille, qui l’accompagne dans sa routine matinale, à la sortie de sa douche, durant ses heures de travail, lorsqu’il rentre chez lui; tout le temps. S’il ne privilégie pas un style particulier, le jeune homme écoutant de tout, il faut savoir que certains artistes resteront toujours des dieux à ses yeux. Il est un fan d’Eric Clapton, dont il connait toutes les chansons par cœur, mais aussi d’Elvis Presley, il écoute toujours le King en voiture, et finalement Jimi Hendrix, qu’il adore imiter dès qu’il a un peu trop d’alcool dans le corps. S’il n’est pas occupé à danser sur les tables, évidemment.



    __chapitre trois •• PARCE QUE JE M'AIME.


      SURNOMS : Votre Lexie favorite.
      PERSONNALITÉ EN AVATAR : TaylORGASM Kitsch.
      COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Par la publicité sur Bazzart.
      UN PETIT MOT ? 01
      CRÉDITS : Bannière par stretch et icon par otaku_revey.


Dernière édition par Thomas Kinsley le Lun 25 Mai - 4:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Kinsley

FUCKER ●●
messing you up

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 27
Localisation : ♦ L.A. BABY.

FUCK ME, FUCK LOVE.
FUCK THEM.:
FUCK THIS.:

MessageSujet: Re: KINSLEY; Thomas. •• I'm yours to keep.   Lun 25 Mai - 1:19

    __chapitre quatre •• PARCE QUE MA VIE ROCK À FOND LES POMPOMS.


      Le jeune homme soupira, regardant l’heure pour la douzième fois depuis son arrivée au travail ce matin. Neuf heures quatorze. Écarquillant les yeux, Thomas se leva de sa chaise, et s’approcha de l’horloge pendue au mur en la fixant d’un regard inquisiteur. Il approcha doucement l’oreille du module, et écouta attentivement. À sa plus grande surprise, il entendit le tic tac caractéristique de l’heure qui avance. Était-ce donc réellement possible que ça ne fasse que quatorze minutes qu’il était au travail ? Ne prenant pas de chance, il retourna vers son bureau, où il vérifia l’heure sur son ordinateur. Neuf heures quinze. Puis sur son cellulaire. Neuf heures quinze, encore. « Fuck ! » Se laissant tomber dans sa chaise, qui grinça légèrement sous sa musculature tout de même imposante, Thomas se prit la tête entre ses mains, fermant ses yeux. La journée lui semblait déjà interminable; il se sentait incapable de survivre jusqu’aux libérateurs coups de seize heures. Mais alors qu’il songeait de s’enfuir avec toute la subtilité du monde par la fenêtre, on cogna à sa porte. Arrangeant sa chemise rayée pour se donner un air plus habillé, le jeune homme se redressa dans sa chaise, et passa une main dans ses cheveux mi-longs, dégageant quelques mèches dorés de ses yeux. « Entrez ! » Norris Cook – son patron – entre dans son bureau, et en lui accordant qu’un unique regard présenta la jeune femme qui la suivait. « Monsieur Kinsley, laissez-moi vous présentez Abigail Molken. Elle sera, dès aujourd’hui, responsable des communications, vous travaillerez donc au même poste. La tâche nous semblait un peu trop importante pour une seule personne. Je vous confie le soin de lui présenter les lieux et de l’introduire au travail. Merci. » Thomas hocha la tête, et prêta plus attention à la jeune demoiselle qui était restée dans son bureau, tandis que la patronne repartait aussi rapidement qu’elle était venue. Le jeune homme ne put s’empêcher d’haussez légèrement les sourcils. Grande et à la taille fine, la jeune femme avait une silhouette délicieuse, qui soulignait encore plus son visage d’ange. De grands yeux en amandes d’un brun profond, des pommettes saillantes, des lèvres pulpeuses et gourmandes, une cascade de cheveux chocolatés. Se levant prestement, Thomas s’approcha d’elle avec un sourire charmeur accroché à ses lèvres.

      « Bonjour mademoiselle Molken, je suis Thomas Kinsley, mais appelez-moi simplement Thomas. »
      « Enchantée. Vous pouvez vous contentez d’Abigail. »
      « Très bien Abigail. Excusez-moi de me montrer aussi hâtif, mais je peux d’ores et déjà vous annoncer que votre compagnie me délecte au plus haut point. » Il souligna son point en lui faisant un clin d’œil, lâchant sa main qu’il avait serré une seconde de trop.
      « Vous savez, Thomas, je ne suis pas venue ici dans le but de me faire aborder de la façon la moins subtile qui soit dans mes trente premières secondes de service. »
      « Vous verrez, vous changerez bien vite d’avis. »
      « J’en doute fort, Thomas. J’en doute fort. »

      Elle avait tourné les talons pour aller chercher les quelques effets qui serviraient à l’installer dans les lieux. Un ordinateur et un bureau lui furent rapidement emménagés, et la jeune femme s’installa définitivement à Fuck Love, au plus grand plaisir de Thomas, qui n’avait pas du tout été refroidi par les propos tenus par la demoiselle.

      ***


      Le jeune homme sourit, avant de baisser légèrement les yeux, ses longs cils dorés venant ombrager le dessus de ses pommettes, voilant pour un instant ses prunelles vertes. Il mordilla sa lèvre inférieure avant de relever les yeux, et de glisser sa main à travers les bouclettes chocolatées, la positionnant sur la nuque de la jeune femme, alors qu’il s’approchait pour déposer ses lèvres sur les siennes. Si le geste initial était tout en douceur, il ne prit pas beaucoup de temps pour qu’une certaine hâte s’établisse entre les deux protagonistes, alors qu’ils s’embrassaient de plus en plus passionnément, ne rompant le contact fiévreux de leurs lèvres que par bref instants, le temps suffisant pour que le jeune homme vienne déposer une multitude de baisers le long de la nuque et des clavicules de la jeune femme, tandis qu’elle le serrait près de lui. Depuis près de quatre mois, soit deux petits mois à peine depuis l’arrivée d’Abigail à l’agence, les deux jeunes gens vivaient une relation plus que fusionnelle. Ils se retrouvaient presque tous les soirs, et bien qu’ils occupent la majorité du temps de ses rencontres avec certaines activités plus… physiques, ils avaient aussi des discussions. Ils parlaient des films, de musique, ils débattaient de sujet important, et se nichaient dans les bras l’un de l’autre alors qu’ils écoutaient des films, alternant entre les choix de la demoiselle et ceux du jeune homme.

      « Je vous l’avais bien dit, mademoiselle Molken, que ça ne prendrait pas longtemps avant que vous tombiez dans mes bras. »
      « Eh oui, je dois admettre que j’ai eu tord. Mais pour cette fois-là uniquement. »
      « Ah, car autrement, vous n’avez jamais tord ? »
      « Jamais. »
      « Jamais, jamais ? »
      « Eh non ! »
      « Je ne vous crois pas. »
      « Vous verrez bien monsieur Kinsley. »
      « VOUS verrez bien, mademoiselle Molken. Je vous prouverais une fois de plus que vous avez tord… il me faut juste le moment opportun. »
      « J’en doute fort, Thomas, j’en doute fort. »
      « Il me semble que vous l’avez déjà dit ça. »

      Il sourit, et reprit rapidement le contact de ses lèvres, tandis que la jeune femme se retrouvait à cours d’argument. Ce qu’il y avait entre eux était tout simplement magique. Certes, ils se chicanaient par moment, mais ils avaient une forte relation, et ils avaient besoin l’un de l’autre. Ils ne s’étaient jamais dit les fatidiques mots – je t’aime – mais les sentiments semblaient plus qu’évidents. Le seul petit point noir de cette relation était que la jeune femme insistait pour qu’ils maintiennent cette liaison sous le sceau du secret.

      ***


      Thomas marchait en rond dans le bureau, se tenant la tête entre ses mains alors qu’il faisait les cent pas. Il était d’une humeur exécrable. Même après six mois passés avec Abigail, la jeune femme refusait toujours de rendre public leur relation, se contentant de lui répondre un non froid et catégorique à chaque fois, refusant de même parler avec le jeune homme qui s’énervait de plus en plus de cette situation. Il avait toujours été un coureur. Il aimait les filles et elles lui rendaient bien. Son charme avait fait ses preuves et Thomas l’utilisait constamment. Mais il s’était calmé depuis l’arrivée d’Aby dans sa vie, elle le calmait et lui ôtait l’envie d’aller butiner ailleurs. Elle le rendait moins impulsif, moins irréfléchi, plus mature, elle le comblait. Il avait besoin d’elle plus que tout au monde, et de voir la jeune femme le garder en secret, comme s’il lui faisait honte, lui brisait à chaque fois un peu plus le cœur. Abigail entra alors d’un pas vif dans le bureau, le tirant de ses pensées, et prenant soin de bien fermer la porte derrière elle, la jeune femme glissa ses bras autour de la nuque du jeune homme, l’embrassant délicatement. Thomas se fit d’abord faire, c’était de l’habitude de la demoiselle de toujours faire comme s’ils ne venaient pas de se hurler pour la sempiternelle raison, mais après un instant, ses bras retombèrent le long de son corps, et il resta de marbre, le visage fermé.

      « Qu’est –ce qui ce passe ? »
      « Tu le sais très bien. »
      « Ah, mais merde Thomas. Encore ? »
      « Oui encore ! »
      « On en a pourtant déjà parlé. »
      « Non, tu n’es pas du tout ouverte à la discussion. »
      « Tu veux une discussion ? »
      « Oui. »
      « Bon, allez, une discussion. Vas-y, je t’écoute. »
      « Je veux que notre relation devienne publique. Je veux pouvoir te tenir la main en public, je veux aller au restaurant avec toi, je veux marcher dans la rue avec toi et t’embrasser, sans avoir à me cacher dans une ruelle sombre. »
      « Thomas… »
      « QUOI THOMAS ? Je ne suis pas assez bien pour toi ? Monsieur Kinsley n’est pas suffisamment apte pour faire office de petit copain à mademoiselle Molken ? Il n’est pas assez bien pour elle ? »
      « Thomas… »
      « Je te fais honte peut-être ? Tu ne veux pas t’afficher avec moi parce que je ne suis pas suffisamment sortable, selon tes standards ? »
      « Thomas ! »
      « MAIS MERDE ABY, c’est quoi le problème !? »

      La jeune femme se tût un instant, baissant les yeux au sol. Thomas soupira, et excédé, la contourna pour sortir du bureau lorsque la jeune femme l’interrompit dans son départ.

      « Tu me fais peur. »
      « Excuse-moi ? » Il se retourna lentement vers elle, pour la regarder tout en fronçant les sourcils.
      « Tu me fais peur. »
      « De quoi tu parles ? »

      La jeune femme s’approcha de lui, visiblement énervée.

      « Mais merde Thomas ! Comment veux-tu que je m’engage avec toi si je te vois toujours faire l’imbécile avec absolument toutes les filles du bureau ? Alors que dès que tu es avec tes amis, je t’entends parler des femmes comme de morceaux de viande, alors que dès que j’ai le dos tourné, tu te retrouves dans les bras d’une blonde plantureuse ? »
      « Aby… »
      « J’ai peur. M’afficher avec toi, c’est affirmer que toi et moi, c’est important. Et je risquerais de me perdre dans tout ça si tu continues de faire l’imbécile de la sorte. »
      « C’est important entre toi et moi. »
      « Ce l’est mais… »
      « Non, pas de mais. Je comprenne que tu puisses avoir peur, mais je t’en prie, il me suffirait simplement que tu me prouves que tu tiennes à moi, et je ne serais que tiens. Fais-moi confiance… »
      « Oui ? »
      « Oui. »

      La jeune femme baissa les yeux, mais les releva bien vite, un sourire s’accrochant à ses lèvres. Elle s’éloigna légèrement de Thomas et alla ouvrir la porte de leur bureau, toute grande ouverte sur le corridor achalandé, et revint en trottinant vers le jeune homme, qui l’attrapa alors qu’elle lui sautait dans les bras et qu’ils s’embrassaient, aux yeux de tous.

      « Je te fais confiance. Ne me déçois pas. »

      ***


      Thomas fixait la jeune femme, son regard aussi dur que celui que la demoiselle posait sur lui. Ils étaient assis face à face, se jugeant du regard, depuis un long moment. Un silence pesant et lourd de non-dits s’était installé entre eux, et la seule raison pour laquelle le jeune homme ne hurlait pas était qu’il était si énervé que les mots ne sortiraient aucunement d’une manière cohérente de ses lèvres. Néanmoins, la tension était telle qu’il ne put s’empêcher de prendre la parole.

      « Fuck Aby. Fuck ! »
      « La ferme ! Tu n’as pas le droit. »
      « Je n’ai pas le droit ? Je n’ai pas le droit d’être fâché alors que tu viens m’annoncer que tu as couché avec un autre que moi ? »
      « Puis-je te rappeler que l’as fait il y a peine quelques semaines, et que je t’ai pardonné ? »
      « J’étais complètement bourré ! »
      « ÇA N’EXCUSE ABSOLUMENT RIEN ! »

      La jeune femme lui jeta un regard meurtrier avant de baisser les yeux, croisant ses bras sur sa poitrine.

      « Mais que je l’ai fais ne te donnes pas le droit de le faire. Comment as-tu osé ? »
      « Je me sentais seule, tu n’avais pas une seule seconde à m’accorder, dès qu’on avait un instant ensemble, on s’engueulait… C’était une erreur. »
      « Oh que oui, tu ne crois pas si bien dire ! »
      « Arrête de faire l’imbécile ! J’ai su te pardonner, alors que tu avais brisé ma confiance, comment peux-tu… ? »
      « JE N’Y ARRIVE PAS ! Aby, je n’y arrive pas. Je n’aurais jamais cru ça de toi, ça me… ça me dégoûte ! »
      « Ça te dégoûte ? Ton attitude me dégoûte Thomas. »
      « Très bien. Je m’en fous. »
      « Tu t’en fous ? »
      « Ouais. »
      « Comme tu te fous de nous deux ? »
      « Exactement Aby, exactement. »
      « Très bien, dans ce cas… » La demoiselle Molken ramassa ses effets, et sans un regard derrière elle, elle quitta l’appartement en claquant la porte. Hors de lui, Thomas abattit son poing sur la table du salon avant d’attraper sa veste, se dirigeant à grandes enjambées vers le bar le plus proche où il but assez de bières pour lui faire oublier sa douleur et sa colère. Aby, son Aby, la seule demoiselle à qui il n’avait jamais dit « Je t’aime » venait de partir. Pour de bon. Et il était partagé entre des sentiments si excessifs qu’il se sentait malade.

      ***


      Depuis, ils sont restés en colère l’un contre l’autre. Ça fait quatre mois qu’ils ne se sont pas adressés la parole, à part pour parler de travail, puisqu’ils sont toujours coincés ensemble, dans le même bureau, tous les jours. Leur relation est plus que tendue, et ils ne discutent qu’en monosyllabe.

      Les deux jeunes gens ont tentés d’oublier l’autre à leur moyen, alcool, sexe, et autres, mais ils ne peuvent pas passer par-dessus l’autre. Ils s’aiment toujours, mais ils sont tous les deux encore trop fâchés pour même songer à s’excuser, à retenter leur chance. Sauf que ça ne saurait tarder…


Dernière édition par Thomas Kinsley le Lun 25 Mai - 3:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiptyn Lowe

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 24/05/2009
Localisation : LOS ANGELES.

FUCK ME, FUCK LOVE.
FUCK THEM.:
FUCK THIS.:

MessageSujet: Re: KINSLEY; Thomas. •• I'm yours to keep.   Lun 25 Mai - 2:26

Bienvenue 01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Kinsley

FUCKER ●●
messing you up

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 27
Localisation : ♦ L.A. BABY.

FUCK ME, FUCK LOVE.
FUCK THEM.:
FUCK THIS.:

MessageSujet: Re: KINSLEY; Thomas. •• I'm yours to keep.   Lun 25 Mai - 2:41

HAN Lucky choute en Ian. 43

Merci, merci. 06
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiptyn Lowe

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 24/05/2009
Localisation : LOS ANGELES.

FUCK ME, FUCK LOVE.
FUCK THEM.:
FUCK THIS.:

MessageSujet: Re: KINSLEY; Thomas. •• I'm yours to keep.   Lun 25 Mai - 2:43

J'voulais contenir mes pulsions mais tant pis .. TAYLORRRR 43
Trop bon choix quoi 03

Nous faudra un lien 16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Kinsley

FUCKER ●●
messing you up

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 27
Localisation : ♦ L.A. BABY.

FUCK ME, FUCK LOVE.
FUCK THEM.:
FUCK THIS.:

MessageSujet: Re: KINSLEY; Thomas. •• I'm yours to keep.   Lun 25 Mai - 2:47

Ouais, entre les deux mecs les plus SEX du forum, il n'y pas le choix. 01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiptyn Lowe

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 24/05/2009
Localisation : LOS ANGELES.

FUCK ME, FUCK LOVE.
FUCK THEM.:
FUCK THIS.:

MessageSujet: Re: KINSLEY; Thomas. •• I'm yours to keep.   Lun 25 Mai - 2:52

Ouais, voilà 01
Quand on aura un peu plus avancé nos fiches, on se MPottera tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Kinsley

FUCKER ●●
messing you up

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 27
Localisation : ♦ L.A. BABY.

FUCK ME, FUCK LOVE.
FUCK THEM.:
FUCK THIS.:

MessageSujet: Re: KINSLEY; Thomas. •• I'm yours to keep.   Lun 25 Mai - 3:06

La plus grosse partie est postée. 01

Mais en gros, ça dit juste qu'il est obsédée avec Abi. 02
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiptyn Lowe

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 24/05/2009
Localisation : LOS ANGELES.

FUCK ME, FUCK LOVE.
FUCK THEM.:
FUCK THIS.:

MessageSujet: Re: KINSLEY; Thomas. •• I'm yours to keep.   Lun 25 Mai - 3:50

Comme tu dis, autrement que de m'apprendre qu'Abi' l'obsède, ça me dit pas grand chose sur lui 02 Arrow
On reparlera de tout ça demain 03
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Kinsley

FUCKER ●●
messing you up

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 27
Localisation : ♦ L.A. BABY.

FUCK ME, FUCK LOVE.
FUCK THEM.:
FUCK THIS.:

MessageSujet: Re: KINSLEY; Thomas. •• I'm yours to keep.   Lun 25 Mai - 4:32

D'accord amigo. 01

Ce fut ma fiche la plus rapide à vie, mais j'ai terminé les cocos. 06
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norris Cook
Admin
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 05/04/2009

FUCK ME, FUCK LOVE.
FUCK THEM.:
FUCK THIS.:

MessageSujet: Re: KINSLEY; Thomas. •• I'm yours to keep.   Lun 25 Mai - 10:08

Perfecto 07
Tu es officiellement validé en échange d'un lien 25 Arrow

_________________
    ...
    © line&CIE & wicked @ LJ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fucklove.keuf.net
Thomas Kinsley

FUCKER ●●
messing you up

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 27
Localisation : ♦ L.A. BABY.

FUCK ME, FUCK LOVE.
FUCK THEM.:
FUCK THIS.:

MessageSujet: Re: KINSLEY; Thomas. •• I'm yours to keep.   Mar 26 Mai - 0:28

Je t'envoie un MP. 50

D'ailleurs, je suis déçu de ne pas voir une ordre de filles qui se battent pour Taylor. 39
Pas même de bienvenue. 17
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Brown

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 24/05/2009

FUCK ME, FUCK LOVE.
FUCK THEM.:
FUCK THIS.:

MessageSujet: Re: KINSLEY; Thomas. •• I'm yours to keep.   Mar 26 Mai - 0:30

    C'est l'inconvenient de finir trop vite sa fiche Laughing

    Alors : BIENVENUE 04
    Et j'exige un lien avec the sex bomb Kistch 06
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Kinsley

FUCKER ●●
messing you up

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 27
Localisation : ♦ L.A. BABY.

FUCK ME, FUCK LOVE.
FUCK THEM.:
FUCK THIS.:

MessageSujet: Re: KINSLEY; Thomas. •• I'm yours to keep.   Mar 26 Mai - 0:38

C'est bien ce que je me disais. Laughing
Mais je n'ai JAMAIS au grand JAMAIS fini ma fiche avant tout le monde. Shocked

AH, voilà qui est mieux. 34
Je te MPotte pour le lien. 27
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
KINSLEY; Thomas. •• I'm yours to keep.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thomas Gordon
» Thomas Fabius en garde à vue.
» Énigme 106 - La léproserie de Saint-Thomas d’Aizier
» Adjudant Gwénaël Thomas - Un sous-officier de l'armée de l'air décède à Kaboul
» Les peintures de Dominique Piot-Thomas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PERSONNAGES. :: Présentations. :: YES, THAT'S ROCK.-
Sauter vers: